【高彬的译园 - 古诗法译】【孟浩然 - 春晓】

春晓

春晓 / Aube printanière
[唐】孟浩然 / [Dynastie des Tang]: MENG Haoran
Traduction en français par GAO Bin
译者:高彬


春晓

 


冬将逝,春回大地,万物复苏的初春,总带给人们无限希望,也使文人墨客灵感倍增。历代咏春的诗歌层出不穷,天我们选一首家喻户晓的、唐代大诗人孟浩然的 « 春晓 »,试译成法文,分享重温诗意中的春光。

Cette période de fin d’hiver et de début de printemps, où la nature se réveille, est toujours porteuse d’espoirs et source d’inspirations. De tous les temps beaucoup de poètes ont employé leurs plus belles plumes pour éterniser des scènes printanières et exprimer leurs sentiments. Nous avons choisi un poème, connu quasiment de tous les Chinois, du grand poète de la Dynastie des Tang, MENG Haoran, intitulé « L’Aube printanière », pour partager et (re)vivre ces moments vivifiants.


眠不觉晓,
处闻啼鸟。
来风雨声,
落知多少。

Le sommeil printanier ignore l’arrivée du matin,
Bercé par des chants d’oiseaux proches et lointains.
Dans le vent et sous la pluie de la nuit,
De fleurs sont tombées oh combien.


于《春晓》和孟浩然 / Sur ce poème et son auteur

首五言绝句《春晓》是孟浩然隐居在鹿门山时所做,行文流畅,朗朗上口,一气呵成,把一个春天雨后的清晨描绘的有声有色,但诗人字里行间表达的寓意却众说不一。有人认为它体现了诗人对春天的热爱和怜惜之情,有人则结合孟浩然的身世,认为这是一首春恨诗,感叹岁月蹉跎,功名未立。那么我们就简单回顾一下孟浩然的生平。

浩然(689年—740年),名浩,字浩然,号孟山人,襄州襄阳(今湖北襄阳)人,唐代著名的山水田园派诗人,世称“孟襄阳”。因他未曾入仕,又称之为“孟山人”。孟浩然生当盛唐,早年有志用世,在仕途困顿、痛苦失望后,尚能自重,不媚俗世,修道归隐终身。曾隐居鹿门山。40岁时,游长安,应进士举不第。曾在太学赋诗,名动公卿,一座倾服,为之搁笔。开元二十五年(737)张九龄招致幕府,后隐居。孟诗绝大部分为五言短篇,多写山水田园和隐居的逸兴以及羁旅行役的心情。其中虽不无愤世嫉俗之词,而更多属于诗人的自我表现。孟浩然的诗在艺术上有独特的造诣,后人把孟浩然与盛唐另一山水诗人王维并称为“王孟”,有《孟浩然集》三卷传世。

们曾于2018年7月14日翻译分享了王维的“鹿柴”,下附链接。

Ce quatrain à cinq caractères, L’Aube printanière, a été écrit par MENG Haoran lorsqu’il viviait en retrait dans la montagne Lumen. D’un style limpide et fluide, facile à réciter, d’une seule traite, il a mis en scène une aube printanière après la pluie nocturne avec sons et couleurs. Mais que voulait-il exprimer avec ce poème, les interprétations ne sont pas les mêmes. Certaines personnes pensent que c’est un éloge du poète pour le printemps, tandis que d'autres pensent plutôt, compte tenu de son parcours de vie, à un sentiment de rejet, déplorant les années et les mois qui passent, sans atteindre le succès et la célébrité. Il nous est alors nécessaire de présenter très brièvement la vie de MENG Haoran.

MENG Haoran (689-740 ans), de la Dynastie des Tang, originaire de Xiangzhou, Xiangyang (dans la province du Hubei aujourd'hui), est surtout connu pour ses poèmes pastoraux, qui lui a valu le surnom de "MENG Xiangyang", nom de son pays. Comme il n’est jamais entré dans le régime impérial, il était aussi surnommé “MENG le Montagnard”. Né sous durant la période prospère de la dynastie des Tang, il a tenté, dans sa jeunesse, d’entrer dans les fonctions impériales. Mais après de multiples déceptions, et pour ne pas se plier aux contraintes diverses, il s’est retiré pour vivre en ermite… La majorité des poèmes de MENG sont des quatrains à cinq caractères, avec, comme thème principal, deion des paysages mettant en scène montagnes, eaux et champs, pour exprimer ses sentiments en rapport avec la nature, mais aussi la frustration qu’il vivait. Son style poétique est unique, aussi réputé qu’un autre grand poète paysagiste, WANG Wei* (nous avons traduit et partagé son poème « Lu Zhai » le 14/07/2018, voir le lien ci-dessous), baptisés ensemble « WANG MENG », représentant ce courant poétique. Il a laissé, derrière lui « Recueil de MENG Haoran » en trois volumes.

*维“鹿柴”- « Lu Zhai » de WANG Wei : https://www.meipian.cn/1gfna6ex?share_from=self&share_user_mpuuid=7ad5e3bfb263b271313b6b1868280134&user_id=4102299&v=4.10.0


春晓2

 

后,让我们再来欣赏许渊冲教授的译文,不但有英文,还有法文。同时附上另外两位大师的英文译文,各有千秋的精彩!
Enfin, apprécions les traductions du Professeur XU Yuanchong, non seulement en anglais, mais aussi en français, ainsi que la traduction en anglais de deux autres maîtres : à chacun ses splendeurs !

渊冲教授法文译文 :

traduction en français du Professeur XU Yuanchong
《L'aube printanière》
On dort à l'aube qu'il fait beau.
Pourquoi gémissent les oiseaux?
Hier vent et pluie ont fait du bruit.
Combien de fleurs tombées la nuit.


渊冲教授英文译文:
traduction en anglais du Professeur XU Yuanchong

This morn of spring in bed I’m lying,
Not wake up till I hear birds crying.
After on night of wind and showers,
How many are the fallen flowers!


翰·特纳译文 / Traduction en anglais de John Tuner
Sinologue britanique (1909-1971), dans son recueil « A Golden Treasury of Chinese Poetry » publié en 1976
英国著名汉学家 (又译作唐安石,John Turner, 1909-1971)1976年出版的《中诗金库》(A Golden Treasury of Chinese Poetry)中。

How suddenly the morning comes in Spring!
On every side you can hear the sweet birds sing.
Last night amidst the storm — Ah, who can tell,
With wind and rain, how many blossoms fell?


显良译文:(已故翻译家、教授, 1924-1983)
traduction en anglais du Professeur WENG Xianliang

Late! This morning as I awake I know.
All around me the birds are crying, crying.
The storm last night, I sensed its fury.
How many, I wonder, are fallen, poor dear flowers.

上述译文来自: http://www.hjenglish.com/catti/p1103655/


(图片来自网络)【版权声明】版权归译者所有,非商业用途转载或节选,请保留或注明译者姓名。


同一作者的其它作品 :

 [ 高彬 ] 爱的音韵,  in 【情人节|致最爱的人 | 塞纳丽人诗坊】

高彬】 - 2019新年感怀, in 【辞旧迎新,塞纳丽人行赋辞寄语】

【高彬】  圆黄高凉好个秋, in 【秋日, 塞纳丽人之遐想】

【高彬】中秋节的记忆,  in 【中秋佳节!塞纳丽人俏然回首,千里共婵娟】

【高彬】没有归宿的爱,  in 【塞纳丽人行,七夕赋诗寄情】

【译者 - 高彬】 一个坠入情网的女人,  in 【塞纳丽人行俏译名歌】: Une femme amoureuse

【高彬的译园 - 古诗法译】唐 · 王维 【鹿柴】

【高彬的译园 - 古诗法译】 : 杜牧《山行》

【高彬的译园 - 古诗法译】: 李白的《将进酒》

【高彬的译园 - 古诗法译】[唐]杜牧 【清明】

【高彬的译园 - 古诗法译】 李白《望庐山瀑布》

【高彬的译园 - 古诗法译】[宋] 秦观 鹊桥仙·纤云弄巧

【高彬的译园 - 古诗法译】: 崔颢《黄鹤楼》

【高彬的译园 - 古诗法译】李清照 声声慢·寻寻觅觅

【高彬的译园 - 古诗法译】【唐】李白 早发白帝城

【高彬】 再见了,亲爱的爸爸



塞纳丽人行- n°52]